Mic BREHIN Vu par Rene poupin

René Poupin, membre de l'Association "Les Amis de Jean SEGUREL",

participe à la rédaction dans la revue de cette Asso, a rédigé l'article suivant

sur MIC BREHIN

Bulletin d'Information n°43

UN JUBILE EN OR

Voilà un évènement qui fait date dans les annales de l'Accordéon, de la première décennie des

années 2000. Il s'agit de toute évidence de la Fête qui a couronné les 50 ans d'Accordéon d'un

Accordéoniste Tourangeau dont la renomée gagne peu à peu tout l'exagone. C'est bien sûr de

Mic BREHIN, dont nous voulons parler sans ambages. A la réflexion, 50 ans, soit un demi-siècle,

est quelque chose dont on peut s'enogueillir. Quand ce quelque chose correspond à un si long

dévouement et à une si longue affection pour un instrument, en somme, à la consécration d'un

amour de jeunesse, qui ne s'est jamais démenti. En effet, l'attachement de Mic à l'Accordéon tout

au long des ses nombreuses années, ne peut faire que susciter l'admiration. Et cette fête jubilaire,

qui a eu lieu en grandes pompes le 31 Octobre 2007, à l'Espace Malraux de Joué Les Tours en

TOURAINE, n'a été que le couronnement d'une brillante carrière.

Nous savons déjà que cet engouement que Mic manifesta pour l'Accordéon, remonte à ses plus

jeunes années. Ne lui avait-on pas donné comme jouet un petit Accordéon ! Dès l'âge de 3 ans, il fut donc sédui T par

cet instrument. Et voilà le petit Mic parti sur un chemin enchanté, pour devenir avec de bons maîtres, un extraordi-

naire Accordéoniste promis au succès. Dès 12 ans, il commença à s'investir dans des réunions festives, telles que

noces, anniversaires, rassemblements familiaux... Ainsi, il avait le pied à l'étrier. Il était fermement convaincu que son

destin serait désormais axé vers la musique en compagnie de son inséparable accordéon. C'était le départ d'une

longue coopération entre lui et on instrument, dont il du tirer le meilleur parti.

Nous avons déjà relaté dans un autre article, son ascension progressive qui le propulsa finalement vers la réussite.

Ce qui est remarquable, c'est la prédiction de JEAN SEGUREL, qu'il connu et qu'il admira : "Fais de la Touraine ce

que j'ai fais avec la Corrèze", lui conseillait-il vivement, "et tu verras s'ouvrir toute grande la porte de la Popularité".

Reconnaissons que Jean SEGUREL ne s'était pas trompé. Mic suivi scrupuleusement ce conseil et marcha ainsi délibérément sur les pas de ce grand MAÎTRE. Un véritable tour de force ! En effet, venu très jeune en Touraine, Mic tomba amoureux de cette belle régionet du Val de Loire dans son ensemble. Il n'eu cessé de composer des airs vantant la beauté de ce fleuve merveilleux, La LOIRE et de son environnement royal. Si Jean SEGUREL fut le chantre de la Corrèze, Mic BREHIN avec sa musique, honore et encense d'une façon remarquable, la TOURAINE qu'il affectionne avec Passion.

Site Réalisé par

Corinne Chrétien

Mis à jour le

09 MAI 2020

=> Secrétariat de Mic BREHIN 06 19 59 04 43 *micbrehin@wanadoo.fr

my business copyright 2000 no animals were harmed in the making

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now